Archives par mot-clé : Mai68

La couleur dans le reportage. Les années 1960-70.

Cahiers Fondation Caron_Couleur 02
4ème de couverture du Cahier n°1 de La Fondation Caron consacré à la couleur.

 Le n°1 des Cahiers lancés par la Fondation Gilles Caron, soutenue par la Fondation Bru, est paru aux éditions Filigranes, dirigé par Michel  Poivert. Sous la forme d’un entretien (in english here), mon  point synthétique sur la couleur dans le reportage des années 1960-1970:

Michel Poivert : L’histoire de la presse semble un bon laboratoire pour observer notre culture de la photographie en couleur. Dans les années 1960 en France, comment la presse distribue-t-elle l’édition noir et banc ou couleur dans ses pages ? Y-a-t-il une manière de procéder qui soit devenue « standard » ou bien observe-t-on des partis-pris selon le type de journaux et magazines ?

AL : Au milieu des années 1960, les quotidiens sont intégralement en noir et blanc et les hebdomadaires publient couramment leur couverture et environ 20% de leur iconographie en quadrichromie. La presse magazine d’actualité est alors dominée en France par L’Express, Le Nouvel Observateur et Paris Match.

Continuer la lecture de La couleur dans le reportage. Les années 1960-70.

Commémorer Mai 68. L’autorité de l’archive photographique dans l’économie médiatique

a-perte-de-vue_F L‘ouvrage collectif  A perte de vue. Nouveaux paradigmes du visuel vient de paraître aux  Presses du réel. Dirigé par Daniel Dubuisson et Sophie Raux, cet ouvrage est le fruit d’une expérience originale et novatrice qui a été menée dans le cadre du Réseau Thématique Pluridisciplinaire « Visual Studies – Les nouveaux paradigmes du visuel » initié par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS entre 2010 et 2012, à laquelle j’ai eu le plaisir de participer. Je remercie chaleureusement Daniel Dubuisson et Sophie Raux pour leur travail et leur disponibilité et reproduis ici mon article.1.

En 2008, Boris Gobille souhaite libérer Mai 68 d’une série d’interprétations qui font écran à la compréhension historique de l’événement, encore trop soumis aux « impasses de sa circulation mémorielle ultérieure ». En effet, celui-ci fait immédiatement l’objet d’interprétations et sa célébration, lors de ses anniversaires décennaux successifs, donne lieu à autant de stratifications narratives supplémentaires. De plus, cette « emprise mémorielle, qui fait écran, s’est trouvée d’une certaine façon redoublée dans son principe par l’optique que retient à son tour l’entreprise des Lieux de mémoire de Pierre Nora, pour qui « L’événement n’a de sens que commémoratif2»3.

En 2008 encore, l’historienne spécialiste de Mai 68 Michelle Zancarini-Fournel publie une synthèse en forme de mise à plat raisonnée de toutes ces interprétations4 et propose un panorama des ressources disponibles pour en poursuivre et en approfondir les analyses d’ambition historienne. Son ouvrage ratifie l’impossibilité de nier ces strates interprétatives – commémoratives, répétitives et stéréotypées, elles font partie de l’historiographie de Mai 68 – mais aussi la nécessité de s’en extraire pour avancer dans l’écriture de l’histoire des événements.

Continuer la lecture de Commémorer Mai 68. L’autorité de l’archive photographique dans l’économie médiatique

  1. Je remercie également André Gunthert et Alexie Geers pour leurs précieuses relectures. []
  2. Pierre Nora, « L’ère de la commémoration », dans Pierre Nora (dir.), Les Lieux de mémoire, Les France, Paris, Gallimard, [1984] 1997, t. 3, p. 4688-4690. []
  3. Boris Gobille, « « L’événement Mai 68 » Pour une sociohistoire du temps court », Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2008/2 63e année, p. 321-349. p. 321-322. []
  4. Michelle Zancarini-Fournel, Le Moment 68. Une histoire contestée, Paris, Seuil, coll. L’univers historique, 2008 []

Colloque « Quelle histoire pour le photojournalisme? »

Les enregistrements du colloque Quelle histoire pour le photojournalisme ? organisé par Michel Poivert et Clara Bouveresse à l’occasion de l’exposition Gilles Caron, le conflit intérieur  le 18 octobre 2014 au Jeu de Paume, sont en ligne.
Caron_Photojournalisme

Quelle histoire pour le photojournalisme ? / 1

Interventions de Michel Poivert, historien de l’art, en entretien avec Louis Bachelot, directeur de la Fondation Caron ; Clara Bouveresse, doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; Paul Lowe, photographe et directeur du Master en Photojournalisme et Photographie Documentaire du London College of Communication au sein de l’University of the Arts London ; Dominique Versavel, conservatrice des collections en photographie du XXe siècle à la BnF.

The Color of May 1968. Paris Match and the Events of May and June 1968

Les articles en anglais de la revue Études photographiques sont désormais accessibles en ligne ; parmi lesquels mon article « The Color of May 1968. Paris Match and the Events of May and June 1968 » paru dans le n°26 de novembre 2010:

« In mid-May 1968, the Syndicat du Livre (Printers Union), to which the majority of the workers in the printing plants and paper industries belonged, joined the general movement. This meant the strikes now directly affected the news magazines of the time, in particular Paris Match, which ceased publication for four consecutive weeks. Continuer la lecture de The Color of May 1968. Paris Match and the Events of May and June 1968

La mèche rebelle de De Gaulle : l’implicite au service de l’usage illustratif

Paris-Match n° 999 du 29 juin 1968, p. 126-127. Photographie Gamma.

Note rapide, en forme de rebond sur le récent billet de Grégory Divoux, à propos des jeux sur l’implicite dans l’usage des photographies dans la presse. Ici, l’exemple d’une image publiée par la presse magazine en 1968 : le portrait de de Gaulle qui se recoiffe, pris en Roumanie, lors du voyage officiel du chef de l’état entre les 14 et 18 mai. Ou plutôt, les deux portraits du général : l’un, publié par Paris Match n°999 du 23-30 juin 1968, en couleur, est crédité Gamma.

Continuer la lecture de La mèche rebelle de De Gaulle : l’implicite au service de l’usage illustratif