Les Messagers – un film sur la disparition des migrants

Une fois n’est pas coutume…
Les Messagers est un film documentaire (52′) en cours de réalisation, par Territoires en marge, à savoir la réalisatrice Hélène Crouzillat et la photographe Laetitia Tura.
Ce projet que j’ai vu grandir mérite de l’attention. Aussi je me permets de vous en parler ici.
D’abord engagé sur des fonds personnels, Hélène Crouzillat et Laetitia Tura lancent aujourd’hui un appel à souscription (il est aussi possible de soutenir le projet pour un montant librement choisi) pour
mener à terme leur très beau projet, déjà plusieurs fois valorisé sous la forme de diaporamas sonores (Festival Circulation(s), Fetart, Paris, 2011 ; Festival Migrant’ Scene,La Cimade / Cartoucherie de Vincennes, Paris, 2010)…
APPEL à SOUSCRIPTION

De Tanger à Rabat en passant par Oujda et Melilla, nous avons rencontré des dizaines de migrants et migrantes qui ont bien voulu partager avec nous leur histoire. Au fil des rencontres, la mort et les disparitions de migrants se sont progressivement immiscées dans nos échanges. Nous avons découvert que des migrants meurent tous les jours, en des lieux éparpillés – dans les blancs et les vides des cartes – déserts, mers et océans, sans que l’on puisse en garder la trace. Ils disparaissent dans la frontière. Le film est construit à partir d’entretiens filmés et de photographies.

• La souscription
Aujourd’hui, le projet est arrivé à maturité et recherche des soutiens. Nous nous tournons vers chacun de vous, structures ou particuliers, pour vous inscrire comme souscripteur du film Les Messagers.
La souscription nous permettra de finaliser la réalisation du film. Elle offre en contrepartie au souscripteur l’acquisition d’œuvres originales.

[vimeo]http://vimeo.com/25125345[/vimeo]

• Synopsis
A partir de la question initiale où sont les corps ? se tisse une série de questions incontournables : Que deviennent- ils ? Par qui, et comment les corps échoués sur les plages, ou déposés dans les morgues, sont-ils identifiés ? Dans quelle mesure et par qui les familles sont-elles informées ? Comment et ou les corps sont-ils inhumés ? Enfin, comment le deuil est-il vécu par les familles ?

Sur le modèle de l’enquête, Les Messagers suit la trajectoire des migrants, du plus loin – le Sahara – au plus près de la frontière avec l’Europe – les enclaves de Ceuta et Melilla. Plus on s’approche des frontières européennes, plus les disparitions sont brutales et définitives. Ells sont parfois le fait d’exactions. Avec la disparition des corps, c’est aussi l’identification des disparus, la possibilité d’une sépulture et d’un deuil qui disparaissent. Qu’elles soient accidentelles ou concertées, les disparitions révèlent en fait un symptôme : celui d’un système rejetant “aux bords du monde” ceux qu’il ne veut pas voir.

Les Messagers, ce sont ces premiers témoins, ils nomment la mort, s’organisent pour retrouver un nom, un corps ou bâtir une sépulture. Par leurs actes, ils résistent à la déshumanisation.

• Pourquoi devenir souscripteur ?

Nous avons engagé ce film de manière indépendante et sur nos propres fonds afin de garantir le propos du film et sa forme artistique
.
Plusieurs diaporamas sonores ont déjà été réalisés et diffusés dans le cadre d’exposition et de festivals : Festival Circulation(s) (Fetart, Paris, 2011), Festival Migrant’ Scene (La Cimade / Cartoucherie de Vincennes, Paris, 2010)…
100 souscriptions ont été ouvertes au tarif de 120 euros. Possibilité de paiement échelonné.
La souscription donne droit à :
un tirage signé 22×30 cm, ou 23×23 cm sur papier d’art mat en coton, à choisir parmi une proposition de quinze photographies, – et un livre d’artiste à tirage limité, composé de photographies et d’entretiens. Format fermé 20×22 cm, 20 pages + couverture.
Le livre d’artiste et le tirage porteront le même numéro, du n°1/100 au n°100/100. Ils pourront être retirés au bar Floréal (43, rue des Couronnes, 75 020 Paris) ou envoyés par la poste en octobre 2011.
Les soutiens seront tenus régulièrement informés de l’avancée du projet.

La sortie du film est prévue pour l’automne 2012.

Pour souscrire ou soutenir le projet: voir sur le site Territoires en marge

• Contacts

Hélène Crouzillat + (33) 6 85 79 08 05
Laetitia Tura + (33) 6 75 13 43 81
laetihel@territoiresenmarge.fr


2 réflexions sur « Les Messagers – un film sur la disparition des migrants »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.