Héritages, empreintes… une histoire de génération(s)?

Héritage, empreinte, ce qu’il reste de Mai 68, témoignages ou souvenirs, regard d’une génération postérieure sur la génération de 1968… sont autant de traitements des événements de Mai 68 que l’on retrouve très fréquemment. Hervé Hamon et Patrick Rotman intitulent en 1987-88 leur livre sur Mai 68, Génération (les années de rêve, tome 1; les années de poudre, tome 2). Jean-Pierre Le Goff choisit Mai 68, l’héritage impossible pour le sien en 1998.

9782020914321FS 9782707149633

Sur l’ensemble de la bibliographie 2007-2008, répertoriée par le site consacré à Mai 68 par le Codhos, le mot « génération » donne 18 occurences, « héritage» en donne 21.

Du côté de la presse et à titre d’exemples, en 1988, L’Express et Paris Match font leur couverture sur les 20 ans de Mai 68 en choisissant l’angle de la génération ; c’est aussi l’approche que propose L’Express en 1998.

PM2036 juin88 album express-1988-couv

Paris Match, numéro spécial 2036 de mai 1988, album historique – L’Express n°1918 du 8 au 14 avril 1988

Express 1998-IMG_1185L’Express n°2441 du 16 au 22 avril 1998 – p. 18-79

En 1988, le 22 mars, Daniel Cohn-Bendit est l’invité de Gérard Morin, pour le 20ème anniversaire du mouvement du 22 mars à Nanterre, à Télématin. Dans cet entretien, disponible sur le site de l’INA, Daniel Cohn-Bendit un peu après la cinquième minute (5’18 sur les 5’37 que dure l’entretien) propose un début de réponse : Mai 68 c’est aussi la jeunesse d’une génération de journalistes.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.