Cet homme est préoccupé, ça se voit

Dire ce qu’il faut lire dans la photographie… Le site Yahoo en a presque fait une figure de style sur sa page d’ouverture : une photographie illustre le titre choisi par le site pour sa page “actualités”. Le portrait photographique se prête particulièrement à la perception de cet usage de la photographie dite d’actualité.

Yahoo portraits
Prises d’écran du site Yahoo.fr automne 2009 : « Rama Yade n’est pas contente » ; « Bonne blague au ministère » ; « Plus seule que jamais » ; « Rama Yade à gauche »

Quelle différence alors avec ces deux pages d’un reportage dans Paris Match qui, au lendemain du premier tour des élections législatives à la fin juin 1968, fait un tour d’horizon des différents candidats phare et termine par ceux pour qui le vote de deuxième tour s’annonce difficile?

Paris Match 999 p. 85, p.86
Paris Match 999 du 29 juin 1968, p. 83 puis p. 86 :"Grenoble: Mendès a une semaine pour renverser la situation" (reportage Florence Portes/Jean Tesseyre) ; "Saumur: Pisani ou la solitude du suffrage universel" (reportage Pierre Martory/Philippe Le Tellier)

La date essentiellement : les prises d’écran datent de la fin 2009 et pourraient laisser penser qu’il s’agit d’un mesusage de la photographie d’actualité mais l’exemple de Paris Match date lui de juin 1968. Pour ce qui est de l’utilisation de la photographie, c’est le même principe illustratif qui guide la mise en page.


3 réflexions sur « Cet homme est préoccupé, ça se voit »

  1. Une autre grande différence est que sur la home de yahoo (comme sur beaucoup autres sites) les photos/vignettes fonctionnent en tant qu’hyperliens. Un clic sur la photo nous conduit vers LA histoire…la photo comme une sorte de passeport, de lieu où il faut passer pour y arriver. (même si c’est pour lire un conte pour enfants = politique). J’attends encore le moment où les hyperliens de photos nous amèneront à d’autres photos et pas à du texte…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.